Histoire & Patrimoine

Au milieu du XVIIème siècle, la fabrication du papier constituait une activité relativement importante qui cessa à la fin du XVIIIème siècle plusieurs moulins étaient installés sur l’Ource.
Un incendie ravagea Essoyes le 12 mars 1763. Seules les quelques maisons construites en pierre furent épargnées.

A cette époque, les constructions dans leur majorité, étaient faites de bois et de torchis et couvertes de chaumes. Aujourd’hui seules quelques maisons bordant la rivière nous rappellent cette époque.

La Révolution fit d’Essoyes un chef-lieu de canton du district de Bar-sur -Seine. De l’an VIII à 1926, la commune a fait partie de l’ancien arrondissement de Bar sur Seine. En 1926, le canton d’Essoyes a été rattaché à l’arrondissement de Troyes.
Essoyes ne comporte qu’un seul écart: Servigny à 2 kms du bourg.

Sur cette ancienne seigneurie et grosse propriété d’environ 60 hectares, a été édifiée au XIIème siècle une chapelle dédiée à Saint-Bernard. Elle est aujourd’hui classée monument historique. Bernard, fondateur de l’Abbaye de Clairvaux, aimait s’y reposer et s’y ressourcer au cours de ses déplacements entre les Abbayes de Molesme et de Clairvaux.
Servigny devint plus tard, en 1894, la propriété de la ville de Troyes. Troyes manquait d’eau et a alors capté les généreuses sources qui jaillissaient à cet endroit. Aujourd’hui encore, la ville est alimentée en grande partie par ces captages. En 1941, Troyes y installa une colonie de vacances.

Découvrez les personnalités de notre village :